Monesi et Piaggia 18010 Monesi di Triora IM, Italy
Catégorie Poi : Villes
Item Type : Punto di Interesse
Ville : ImperiaTriora

Monesi et Piaggia

Huit hameaux forment la commune de Triora, qui, avec ses soixante-sept kilomètres carrés est la plus étendue de la province d’Imperia : Bregalla, Cetto, Creppo, Goina, Loreto, Monesi, Realdo et Verdeggia. Monesi est le seul hameau de Triora qui n’appartient pas à la Vallée Argentina mais au Val Tanaro, dans un territoire touché par une profonde redéfinition politico-administrative suivant le Traité de Paris de 1947.

Située au pied du mont Saccarello, qui avec ses 2201 mètres est la plus haute montagne de la Ligurie, Monesi (1376 mètres d’altitude) est une station de ski de renom, née dans les années cinquante du siècle dernier et qui durant deux décennies de suite a vécu une période de grande splendeur : quatre remontées mécaniques (dont une équipée d’éclairage pour le ski de nuit, parmi les premières en Italie) et un long télésiège capable d’amener les skieurs presque au sommet du mont Saccarello, qui lui firent gagner de façon méritée l’appellation de «petite Suisse ligurienne».
Plus tard, à la fin des années soixante-dix, la station touristique entra en crise ; la prolongation des hivers sans neige liés à des problèmes plus généraux relatifs au développement de la station, entraînèrent la fermeture de la piscine, de la patinoire et de quelques installations de remontées, en marquant le déclin douloureux de la station. En 2008, une série de nouveaux investissements publics ont permis la construction d’un nouveau télésiège à faible impact environnemental et une récupération partielle de la station.

Durant la saison d’hiver Monesi n’est pas accessible du chef-lieu Triora, il peut être rejoint du Piémont, par la nationale 28 au Col di Nava qui bifurque sur une route principale menant à San Bernardo di Mendatica, puis à Monesi ; en provenant de la Ligurie, on se dirige à Pieve di Teco où, juste après le village, en prenant une route provinciale, nous arrivons d’abord à Mendatica, puis à Monesi. Aujourd’hui, avec neuf pistes pour le ski alpin adaptées pour les skieurs débutants et intermédiaires, Monesi offre de nombreuses possibilités aussi pour les amateurs du free ride et du hors-piste qui s’ouvrent sur la cime Valletta, le Rédempteur, le mont Saccarello, alors que les skieurs de fond peuvent trouver un anneau de 5km à Upega.

Même pendant l’été il est possible de pratiquer de nombreuses activités dans le domaine de Monesi, des randonnées le long des nombreux sentiers qui traversent les crêtes du mont Saccarello (à une altitude de 2078 mètres, sur le versant est du mont Saccarello où se trouve le refuge de San Remo, réalisé et géré par la CAI des villes côtières), des parcours en VTT le long des routes et des sentiers de montagne, à partir de l’Alta Via du Sale reliant Monesi à Limone Piemonte, et du parapente à San Bernardo de Mendatica.
En tout cas, en été ou en hiver, la beauté poignante des paysages rendra tout itinéraire de visite inoubliable.
Maintenant, en marge de ceci, nous ne pouvons que partager avec le lecteur la situation grave qui est survenue avec les fortes pluies et les glissements de terrain subséquents de novembre 2016, lorsqu’un glissement de terrain de vastes proportions a conduit à l’effondrement de certains bâtiments civils, heureusement inhabités, et qui a gravement endommagé les routes d’accès aux deux villages de Monesi et Piaggia. Au moment où on écrit, la route pour Monesi est impraticable, les propriétaires ne peuvent pas accéder aux maisons et, par conséquent, toute la saison de ski et de tourisme est compromise, tandis que la seule possibilité de rejoindre Piaggia est de passer par Viozene ; même le sentier de ski de fond d’Upega a été sérieusement endommagé par des glissements de terrain.
Une intervention publique structurée et complète restaurera le plus tôt possible l’accessibilité et la convivialité d’un territoire si beau, si riche et si sauvage.
Les autorités locales (Municipalités, Régions et Provinces) travaillent au mieux et en synergie pour tenter de résoudre l’importante instabilité qui affecte la région de Monesi.

En face de Monesi se trouve Piaggia, le centre habité le plus au sud de tout le Piémont qui constitue, avec les fractions d’Upega et de Carnino, la municipalité de Briga Alta.

Situé à 1310 mètres d’altitude, Piaggia est un village unique et ancien perché sur la montagne; le nom du village, issu du brigasque ciagia, semble nous rappeler sa particularité d’un endroit bien exposé, lieu ensoleillé. Construit selon toute vraisemblance à la fin du Moyen Age, le village de Piaggia a été entièrement réalisé sur le versant de la montagne, arrachant progressivement, à travers un travail intense et laborieux de terrassement, des fractions d’espace à la montagne ; les maisons en pierre et en bois suivent le niveau de la route avec les premiers étages au-dessous du niveau du sol et les étages supérieurs, au-dessus du sol, avec des accès soit depuis les rues arrière soit au moyen d’escaliers extérieurs. Maintenant Piaggia, comme beaucoup d’autres village de la région, après le déclin démographique et économique des dernières décennies, mise sur le tourisme responsable et attentif aux lieux, amoureux de la nature sauvage et des espaces non contaminés. Ici, dans ce contexte, le petit et doux village de Piaggia, avec ses maisons adossées à la montagne, sa chapelle rustique et humble de San Rocco qui domine la ville, la beauté extraordinaire de l’église paroissiale de San Giacomo, a beaucoup de choses à dire et à donner aux touristes et aux voyageurs.

Laisser un commentaire

Élargissez Vos Recherches!