Limone Piemonte 12015 Limone Piemonte, Province of Cuneo, Italy
Catégorie Poi : Villes
Item Type : Punto di Interesse

Limone, Reine des Alpes Maritimes

Limone Piemonte est une station touristique très renommée en tant que destination touristique d’hiver parmi les mieux équipées et recherchées du Nord-Ouest.

Le village a un centre historique typique des villages de montagne, avec une rue centrale où se trouvent les principales activités commerciales, la paroisse de San Pietro in Vincoli datant du XVe siècle et l’hôtel de ville. De la rue centrale partent beaucoup de ruelles qui en aval vont vers le ruisseau Vermenagna et, de l’autre côté avancent le long du versant, où il est agréable de se promener à la découverte de coins caractéristiques.
La station de ski vante une longue tradition et a toujours été à l’avant-garde en proposant plusieurs kilomètres de pistes (plus de quatre-vingt) de toutes sortes avec tous types de difficultés et a récemment amélioré son parc d’installations avec la réalisation de quelques télésièges de dernière génération. L’histoire du ski de Limone a commencé en 1937 lorsque, pour fournir un service innovateur à un grand nombre de skieurs qui la fréquentaient, une «voie de glisse» a été construite, un pionnier des remontées mécaniques modernes; depuis lors, il y a eu un développement continu et progressif qui a apporté à Limone à la notoriété actuelle, avec des télésièges qui rejoignent l’altitude de 2070 mètres.

Limone a plusieurs hameaux: Fantino, Limonetto, Panice Soprana, Panice Sottana, San Bernardo et Tetti Mecci. Parmi eux, Limonetto et Panice sont parmi les points d’accès au vaste domaine skiable, aujourd’hui connu sous le nom de «Réserve blanche». La ville est située dans la partie apicale de la vallée Vermenagna, derrière laquelle se dressent d’imposantes montagnes dont la Costa Rossa (2.404 m.), la Cime della Fascia (2.495 m.) et la Rocca dell’Abisso (2.755 m.).

La route qui conduit à Limone sillonne la vallée, dépasse le village en grimpant avec de grands tournants vers le Col de Tende ; ce passage et cette route ont toujours représenté un binôme important, non seulement pour Limone, mais pour toute la vallée Vermenagna. Depuis la nuit des temps, ce passage a été un lien fondamental entre le sud du Piémont et la côte ligure occidentale.
En fait, il y a de nouvelles très anciennes qui parlent de ce passage, remontant même à l’empire romain quand la vallée Vermenagna faisait partie de la province des Alpes Maritimes, ses habitants étaient des citoyens romains sous la juridiction de Pedona, l’actuel village de San Dalmazzo et l’ancienne route atteignait le col, mais n’était praticable qu’à pied ou à dos de mulet. Ainsi, se déroulaient jadis les trafics dans vallée de la Roya, qui descendait, de l’autre côté du bassin versant vers la côte ligure, jusqu’à rejoindre Vintimille. Cependant, cette route était importante et l’intérêt pour celle-ci n’a jamais disparu au point que des travaux importants réalisés au XVIe siècle l’ont rendue accessible aux carrosses, tandis que déjà vers la fin de ce siècle les Savoia la reprirent aux Lascaris de Tende et essayèrent de réaliser le tunnel du col de Tende, mais l’entreprise s’était révélée trop difficile et fut abandonnée.

Toutefois, cela indique l’importance attribuée à cette route. La réalisation du tunnel fut tentée encore une fois à la fin du XVIIIe siècle, et une fois de plus les travaux furent suspendus à cause des difficultés rencontrées, bien que lors de ces années il y eut de grands travaux pour la construction d’une nouvelle route Cuneo-Nice. Il faudra attendre jusqu’en 1882 pour voir se réaliser le rêve du tunnel, le même que l’on parcourt aujourd’hui.

Le XIXe siècle est une période de grands travaux pour Limone, car des travaux importants de fortifications militaires sur le col sont réalisés.
Entretemps, d’importants événements historiques ont marqué le destin de Limone, une ville qui a connu une croissance constante grâce à une économie florissante liée en partie au commerce et aux activités de montagne classiques liées au pastoralisme, dans une succession d’événements importants. Il vaut la peine de rappeler, par exemple, une terrible épidémie de peste qui, en 1630 (celle citée aussi par Manzoni) tua la moitié des habitants.

Mais la ténacité de cette population eut raison sur tous les événements néfastes, si bien que, dans l’année de l’unification de l’Italie, Limone comptait plus de 3500 habitants. Une autre grande oeuvre, décisive pour le succès touristique de Limone, verra le jour entre les XIXe et XXe siècles. Lors de cette période en fait, la ligne de chemin de fer Cuneo-Limone-Vintimille- Nice sera construite.
La première partie importante de l’oeuvre amena le train à Limone: c’était l’année 1891, mais le travail se poursuivit au siècle suivant pour s’achever en 1928 par l’arrivée du train à Nice.

La seconde Guerre Mondiale n’a rien apporté de bon, et en plus d’avoir décimé les jeunes générations, le destin commun de nombreux pays de la montagne de Cuneo, il a également vu la destruction de certaines des oeuvres importantes qui avaient été faites pour faire passer le Chemin de fer sur le territoire escarpé de l’Alta Valle Roya, bombardées par l’aviation nazie.

Il a fallu attendre jusqu’en 1979 pour voir la restauration complète de la ligne de chemin de fer. Le tunnel routier du Col Tende fut réalisé en 1882, grâce à un accord entre les gouvernements italo-français qui est ces années en cours de redoublement.

Laisser un commentaire

Élargissez Vos Recherches!